L'endométriose est une maladie inflammatoire chronique et hétérogène affectant plus de 170 millions de femmes dans le monde et jusqu'à 10% des femmes en âge de procréer. Elle se caractérise par la présence d’endomètre en dehors de la cavité utérine. Cette muqueuse qui tapisse la cavité utérine est normalement éliminée chaque mois au moment des règles. Dans l’endométriose, cet endomètre va refluer au niveau des trompes et va créer des lésions, des adhérences ou des kystes au niveau des ovaires. Ces perturbations peuvent impacter la réserve de follicules ovariens, rendre difficile la rencontre entre spermatozoïdes et ovocyte mais aussi l’implantation de l’embryon dans l’endomètre. Toutefois, le docteur Marc Even, chirurgien gynécologue obstétricien spécialiste de l’endométriose, souligne clairement que l’endométriose n’est pas synonyme d’infertilité.

 

iStock-508062448

 

Facteurs de risque, symptômes et traitements

Il existe 3 facteurs de risque à prendre en compte :

  • Environnementaux (perturbateurs endocriniens)
  • Génétique
  • Liés aux règles (Abondance et/ou précocité)

 

Les principaux symptômes comprennent des douleurs au moment des règles (dysménorrhée) ou lors d'un rapport sexuel (dyspareunie) et/ou des difficultés à uriner ou aller à la selle. L'endométriose peut apparaître dès les premières menstruations et continuer à donner des symptômes après la ménopause en variant considérablement d’une personne à l’autre. Le délai moyen entre l’apparition des symptômes et le diagnostic d’endométriose est de 7 ans. Réduire ce délai est un vrai challenge et implique de développer la formation des professionnels ainsi que la communication autour de la pathologie grâce aux associations de patientes (endofrance et endomind).

 

iStock-1204889693

 

Plusieurs options de traitement peuvent être proposées : un traitement hormonal (pilule oestroprogestative ou stérilet), des analgésiques, de la physiothérapie et parfois une rééducation multidisciplinaire de la douleur. Un traitement chirurgical peut être proposé en cas de douleurs résistantes à ces traitements ou afin d’augmenter les chances de grossesse. Il est important d'accroître les connaissances sur cette maladie courante tant auprès du public que des professionnels de la santé, car un traitement précoce est d'une grande importance pour réduire le risque de douleur chronique et les effets graves sur la qualité de vie. L'endométriose est en effet l’une des causes les plus courantes de douleurs pelviennes chroniques et cela affecte le travail, les loisirs et les relations sociales et amoureuses.

    

Douleurs et impact sur la qualité de vie

Une revue italienne souligne d’ailleurs l'impact de l'endométriose sur la qualité de vie sous tous ses aspects : la vie sexuelle, le travail et les relations sociales. La douleur liée à l'endométriose affecte l'aspect psychologique, compromettant la qualité du sommeil, rendant les femmes anxieuses et déprimées. L'impact de l'endométriose sur la vie sexuelle est énorme : la dyspareunie est l'un des symptômes cardinaux de la pathologie. Ce symptôme réduit la fréquence des rapports sexuels avec un impact négatif sur la vie du couple.

 

iStock-1297537616

 

Certains auteurs ont montré que la dépression et l'anxiété peuvent être le résultat de l'expérience de la douleur pelvienne elle-même plutôt que de l'endométriose car le taux de ces troubles psychologiques n'était pas différent entre les femmes souffrant de douleurs pelviennes liées à l'endométriose et celles souffrant de douleurs pelviennes d'une autre nature. L'anxiété et la dépression augmentent la perception de la douleur et la douleur peut compromettre l'état psychologique dans un cercle vicieux.

 

L’endométriose est une pathologie qui touche tous les aspects de la vie des femmes avec des effets non seulement physiques mais aussi psychologiques ; Elle doit donc être traitée avec une vision multidisciplinaire qui inclut non seulement une approche médicale mais aussi un soutien psychologique, professionnel (kinésithérapeute) et économique.

 

Le fardeau économique de l'endométriose ne doit pas être sous-estimé, à la fois individuellement et pour la communauté, car cette pathologie entraîne une perte de productivité au travail et une large utilisation des ressources de santé.

 

Sources :

 

 

 

Nouveau call-to-action
Nouveau call-to-action