Entretien avec le Docteur Kais Razzouk, chirurgien cancérologue sénologue et responsable du département de chirurgie de l’Institut du Sein Kantys à Nice.

Dans cet article, il partage son avis sur les techniques endermologie® appliquées au traitement du cancer du sein.

 

 

La collaboration masseur-kinésithérapeute et chirurgien, un duo qui fonctionne

 

L’Institut du Sein Kantys est une structure dédiée au dépistage, au diagnostic et au traitement du cancer du sein. Cet établissement regroupe l’ensemble des spécialités médicales et paramédicales pour accompagner au mieux les femmes dans cette épreuve.

 

La prise en charge globale de la patiente amène une collaboration forte entre chirurgiens et kiné tout au long du parcours de soins :

  • Au moment de la chirurgie pour la tumeur : les soins kinés améliorent la cicatrisation et la mobilité des membres supérieurs,
  • En péparation de la reconstruction mammaire : le masseur-kinésithérapeute intervient avant l’opération pour assouplir la peau et améliorer les qualités tissulaires grâce aux soins endermologie®,
  • En post-opératoire pour atténuer les douleurs axillaires et améliorer la qualité de la cicatrisation.

 

« Le masseur-kinésithérapeute a un également un rôle majeur dans le soutien psychologique et moral de ces femmes qui luttent contre un cancer du sein. »

 

Les kinés avec lesquels nous collaborons à l’Institut sont répertoriés sur le site Mon kiné voit Rose et sont membres du « Réseau des Kinés du Seins ».

Il est important pour nous prescripteurs de pouvoir compter sur des kinés
formés en sénologie pour assurer une prise en charge adéquate de nos
patientes.

 

« L’objectif du réseau vise aussi à passer un message au corps médical : un travail précoce et collaboratif entre chirurgiens et masseurs-kinésithérapeutes permet une prise en charge globale du cancer du sein et améliore plus rapidement la qualité de vie des patientes. »

 

prise en charge du cancer du sein kine

Quels sont les bénéfices de la reconstruction mini-invasive associée à Endermologie® ?

 

1 femme sur 3 diagnostiquée d’un cancer du sein devra subir une mastectomie totale. Cette chirurgie a de graves conséquences sur la confiance et le moral des patientes. Il est essentiel de prendre en compte l’impact cosmétique mais également psychologique lié à cette intervention. C'est là que le kiné joue un rôle fondamental.

 

« À lInstitut du Sein, nous avons mis en place un protocole qui permet d’envisager cette reconstruction du sein « en douceur », sans cicatrice supplémentaire, avec un résultat cosmétique très satisfaisant. »

 

Visionner le live du professeur Razzouk expliquant ce protocole mini-invasif

 

Cette reconstruction mini-invasive est une combinaison unique entre des séances d’injection de graisse en ambulatoire - le lipofilling - et les soins endermologie®. Ce protocole permet d’optimiser la souplesse et la trophicité de la peau et d’obtenir une reconstruction complète du sein en 1, 2 ou 3 séances. Une chirurgie avec moins de séquelles, moins de douleurs et sans cicatrice supplémentaire.

 
« Nos premiers travaux montrent un taux de satisfaction de 93% de nos patientes. »

 

Précocement après la chirurgie, la prise en charge kiné permet de :

  • Lutter contre les œdèmes et certaines rétractions,
  • Diminuer les douleurs et les inflammations,
  • Améliorer la souplesse de la peau grâce aux traitements tissulaires manuels associés à la mécanisation du CELLU M6® ALLIANCE .

 

 

Le Dr Razzouk est un des précurseurs dans l’accompagnement « cocooning » de ses patientes. Cet engagement dépend d’une prise en charge personnalisée portée par une équipe pluridisciplinaire experte. Les soins kiné sont essentiels à chaque étape du parcours de la patiente. Pour le Dr Razzouk, une proche collaboration avec les kinés de ville est un élément décisif pour l‘optimisation du parcours de soin.

fiches médicales la santé de la femme
Nouveau call-to-action