Quand on interroge Julien, masseur-kinésithérapeute, sur la qualité de vie de ses confrères et la sienne, on touche du doigt une question essentielle. À l’heure où ces professionnels de santé demeurent en première ligne dans la gestion de la crise sanitaire actuelle et plus particulièrement pour la prise en charge des patients ayant été touchés par la Covid-19 - comment faire pour préserver le plaisir d’exercer et maintenir un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ?

 

« C’est vraiment ça l’essentiel : trouver l’équilibre ! » témoigne Julien. « La grande difficulté quand on est un masseur-kinésithérapeute chef d’entreprise, est de pouvoir se concentrer sur les soins, se décharger d’à-côtés chronophages, et trouver encore du temps pour la vie personnelle et pour progresser dans sa pratique. »

 

Comment retrouver cet équilibre ?

« C’est loin d’être simple ! ». Pour Julien, il est essentiel de se doter de solutions qui peuvent permettre d’alléger tout ce qui peut l’être au quotidien. 

 

Il peut s’agir de réfléchir à :

  • la possibilité de travailler en groupe pour que le rôle de chef d’entreprise soit partagé ; 
  • embaucher une secrétaire pour ne plus avoir à passer ses soirées à organiser les rendez-vous ; 
  • s’équiper de dispositifs médicaux de haute technologie pour allier à la fois de nouveaux soins et des soins dans lesquels les patients sont semi-autonomes ; 
  • s’octroyer des jours de formation ;
  • s’accorder de vraies pauses dans la journée. 

 

Quelles solutions Julien a-t-il mis en place pour alléger son rôle de chef d’entreprise ? 

Julien précise que la difficulté est de réaliser ses rêves de chef d’entreprise tout en trouvant  une harmonie avec sa vie privée. « À l’heure de la Covid-19, beaucoup de masseurs-kinésithérapeutes préfèrent revenir au salariat, tant le contexte est difficile. » Mais, pour Julien, avoir son cabinet est un choix qui va de pair avec celui d’offrir à ses patients des soins nouveaux et à la pointe de la technologie, ce qu’il n’aurait sans doute pas pu faire en tant que salarié. « Alors il faut trouver des solutions pour se détacher des actes conventionnés, mais très mal rémunérés au vu du temps passé. » 

 

Parmi les solutions, Julien livre un point essentiel : se former, offrir de nouveaux soins et s’enrichir pour contrer monotonie, trop grande amplitude horaire et actes mal rémunérés. Julien a choisi de se doter de nouveaux appareils et de se former à tous les soins possibles avec ceux-ci. C’est un moyen de réinventer son quotidien et l’équilibre financier du cabinet.

 

Créer son équilibre avec de nouveaux types de soins

Avec Huber 360® et Cellu M6®, Julien a su créer son propre équilibre. « En utilisant des appareils que j’avais repérés en étant salarié, je peux contrer la routine qui existe parfois dans notre profession. Je me suis formé à leur utilisation et surtout, j’ai découvert que je pouvais recevoir et traiter de nouvelles typologies de patients. » 

 

LPG® et ses technologies peuvent en effet être un moyen de lier la satisfaction d’un grand nombre de patients à celles des prescripteurs et des masseurs-kinésithérapeutes. Le triptyque est gagnant ! Julien se félicite de ses choix qui lui offrent « une richesse dans l’entraînement des sportifs, autorisent une très grande variété d’exercices pour des patients qui viennent pour du soin ou de l’esthétique, qui évitent toute monotonie du travail, et autorisent une véritable personnalisation de chaque séance. »

Nouveau call-to-action
Nouveau call-to-action