Tags: Massage

Le massage du tissu conjonctif (MTC) est une thérapie développée à l’origine en Allemagne dans les années 1930 sous le nom de Bindegewebsmassage. Cette technique consiste à manipuler des zones réflexes pour stimuler le système neurovégétatif afin de le normaliser et d'équilibrer les fonctions du corps. Elle est indiquée en particulier dans les déséquilibres hormonaux liée à la ménopause, aux cycles menstruels ou au diabète, les douleurs chroniques des racines nerveuses, l’insomnie, l’agitation ou l’anxiété.

 

Les principes du traitement :

- La peau doit être déplacée par rapport à la couche sous-jacente. Cela crée une force de cisaillement au niveau du tissu. Cette déformation mécanique stimule les mécanorécepteurs et active également la vasodilatation provoquant une rougeur et un gonflement. Des manœuvres excessives ou inexactes, peuvent conduire à une irritation cutanée et une gêne.

- Le traitement doit commencer au niveau du sacrum (construction de base) pour désensibiliser la zone cutanée liée par réflexe au système parasympathique. Cela réduit l'activité sympathique et commence à rééquilibrer le système nerveux autonome.

- Le travail se fait de manière superficielle vers la profondeur. En cas d’œdème ou de tension cutanés (souvent fréquents chez les patients), des sensations inconfortables peuvent survenir. Celles-ci sont évitées en traitant au préalable l'excès de liquide ou de tension au niveau de la peau avant de passer à des couches plus profondes.

- Stimuler les fascias. Les tracés sont entrepris selon des schémas spécifiques.

 

zones de massage du tissu conjonctif

 

Les effets physiologiques

La technique vise à stimuler le système nerveux autonome pour rééquilibrer les systèmes parasympathique et sympathique en utilisant des manœuvres dans une direction parasympathique. Les effets produits sont nombreux : amélioration du sommeil et de l’humeur, sensation de relaxation, meilleure hydratation et texture de la peau, augmentation de la circulation vers toutes les structures, amélioration du tonus musculaire et des fonctions viscérales, réduction de la douleur et de la raideur des tissus. Alors que des allégations similaires peuvent être faites pour d'autres formes de thérapies des tissus mous, les effets du MTC peuvent être puissants et le surdosage doit être évité.

Des études ont montré que le MTC affecte le flux sanguin périphérique, augmente le niveau des endorphines plasmatiques, la pression sanguine diastolique et la température cutanée.

Le MTC semble fonctionner via un effet réflexe sur le système nerveux autonome induit par la manipulation des fascias sous la peau. Il y a des preuves que le MTC produit des effets physiologiques sur le corps. Même si très peu d’essais contrôlés ont été publiés sur le MTC, les études disponibles indiquent un bénéfice clinique par rapport à la douleur et la circulation périphérique. Cela reflète l'expérience clinique des utilisateurs du MTC. D'autres recherches sont nécessaires pour comprendre pleinement les mécanismes ainsi que l'efficacité du MTC observée dans la pratique.

 

 

Protocole réflexe endermologie®

Ce protocole entérine le lien entre traitement esthétique et thérapeutique : « la peau est le miroir de la santé ».

Son principe est de stimuler la peau de manière très spécifique pour déclencher une réaction réflexe locale ou à distance. Il dure 20 minutes et est composé de 4 étapes :

 

protocole reflexe endermologie

 

L’objectif de ce protocole est de stimuler l’ensemble des organes émonctoires (foie, vésicule biliaire, les intestins, les reins, les voies respiratoires et la peau) afin de favoriser l’élimination des déchets. Le corps est ainsi placé dans les meilleures dispositions pour recevoir le soin et profiter des bienfaits de la séance.

Le soin complet à faire, idéalement, en début de cure relance la physiologie de ces organes. Lors des séances suivantes, le thérapeute choisira celle des quatre zones à stimuler en lien avec le bilan du patient.

 

 

Source :

Holey LA, Dixon J. Connective tissue manipulation: a review of theory and clinical evidence. J Bodyw Mov Ther. 2014 Jan;18(1):112-8. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24411158/

 

 

Nouveau call-to-action
Nouveau call-to-action