Les protocoles de rééducation des membres inférieurs sont très standardisés et permettent d’obtenir d’excellents résultats avec des actions précises en pré et post-opératoire. LPG® a créé, avec l’aide de masseurs-kinésithérapeutes référents, des protocoles permettant de gagner en renforcement musculaire et souplesse, d’améliorer sa posture et de retrouver une meilleure gestion des appuis.

  1. Les pathologies des membres inférieurs
  2. Le masseur-kinésithérapeute : un acteur de la prévention
  3. Quels outils pour améliorer cette rééducation ? 

 

 

Les pathologies des membres inférieurs

Les pathologies des membres inférieurs sont nombreuses et peuvent, pour certaines, devenir invalidantes. Le masseur-kinésithérapeute est quotidiennement consulté pour des problématiques articulaires du genou problématiques. 

 

Il peut s’agir de :

  • rupture des ligaments croisés, 
  • de genoux dégénératifs (gonarthrose)
  • de syndromes rotuliens, 
  • d’entorses, 
  • de prothèse totale de genou.

 

Pour l’ensemble de ces pathologies, la rééducation est essentielle afin d’éviter une escalade de complications, la progression vers des douleurs de hanche notamment. Il s’agit alors d’aborder cette rééducation avec des protocoles spécifiques pour corriger les dysfonctionnements.

 

kinésithérapie des membres inférieurs

 

 

Le masseur-kinésithérapeute : un acteur de la prévention

Investir dans la prévention permet au patient de prévenir d’éventuelles complications ayant un impact fort sur sa vie quotidienne. Le masseur-kinésithérapeute est un stratège du geste et, à ce titre, a un rôle en prévention primaire pour limiter l’apparition de pathologies, et en prévention secondaire pour répondre aux problématiques avérées. 

 

Pour ce faire, les masseurs-kinésithérapeutes peuvent être en lien étroit avec les prescripteurs, et partager avec eux un passeport de suivi dans lequel les bilans et évaluations postopératoires, par exemple, permettant d’observer les améliorations obtenues par la rééducation. 

 

 

Quels outils pour améliorer cette rééducation ? 

Outre le passeport qui crée un lien avec les professionnels de santé prescripteurs de la rééducation, LPG® propose également une technologie qui s’adapte à plus de 90% des pathologies habituellement rencontrées en cabinet de kinésithérapie

 

HUBER® 360 Evolution permet notamment d’utiliser des protocoles existants ou personnalisés permettant : 

  • de mobiliser les articulations sans douleur
  • de stimuler l’équilibre et la coordination, 
  • de faire du renforcement musculaire intelligent, du gainage, des étirements, des assouplissements et même du cardio… 

Grâce à ces protocoles validés scientifiquement par LPG® et par les masseurs-kinésithérapeutes, des séances sur HUBER®  permettent d’optimiser la rééducation. Comme par exemple  après une ligamentoplastie : en effet, la rééducation des ligamentoplasties du ligament croisé antérieur du genou doit être adaptée au type d’intervention bien sûr, mais également s’ajuster en permanence à l’état de l’articulation. C’est un traitement de longue haleine puisque dépendant de la durée de cicatrisation du transplant. Le patient doit lui aussi être un acteur majeur. Sa participation et son respect de la progression sont indispensables à une bonne récupération

huber 360®

Les exercices sont réalisés dans une suite logique de progression. L’utilisation de la plateforme mobile permet de réaliser des exercices plus ou moins difficiles en fonction du patient, mais avec aisance et confiance.  La plateforme permet en effet une progression entièrement personnalisable, grâce aux réglages de l’amplitude et de la vitesse de mobilité de la plateforme. 




Avec les protocoles standardisés et les technologies comme celles de LPG®, la kinésithérapie entre dans une nouvelle ère. Il est désormais possible d’intervenir de plus en plus tôt en prévention afin d’optimiser les prises en charge, gagner un temps précieux dans la rééducation, limiter les complications et surtout maintenir les patients dans un état de santé optimal. 

la prévention en kinésithérapie
Nouveau call-to-action